Indice de besoin

dans le besoin
de personnes
Soutien

Indice de besoin

Le “Kartei der Not” a été fondé en 1965 par Ellinor Holland, éditrice et rédactrice en chef du journal Augsburger Allgemeine. Aujourd’hui, l’organisation d’aide pour la région de Bavière-Souabe est dirigée par ses filles Ellinor Scherer et Alexandra Holland au sein du conseil d’administration, qui prend les décisions sur toutes les questions fondamentales et fixe les lignes directrices pour l’attribution des dons.

Depuis plus de 50 ans, le fichier aide les personnes dans le besoin, sans qu’il y ait faute de leur part, grâce à une aide financière provenant des dons : Il s’agit d’enfants pauvres et de leurs familles, de malades et de handicapés, de personnes âgées avec de faibles pensions, d’orphelins sociaux et de personnes qui ont dû faire face à de graves coups du sort. Les conditions préalables sont le besoin économique, la résidence habituelle dans la zone de diffusion de l’Augsburger Allgemeine, de l’Allgäuer Zeitung et de leurs journaux d’origine ainsi que la demande en collaboration avec un centre de conseil social.

En outre, des projets exemplaires d’organisations, de sociétés et d’institutions à but non lucratif et à fiscalité privilégiée sont soutenus.

Le “Kartei der Not” est soutenu par le Mediengruppe Pressedruck à Augsbourg et le Allgäuer Zeitungsverlag à Kempten en tant que fondation indépendante de droit civil. Cette dernière prend également en charge la totalité des frais administratifs, ce qui signifie que 100 % des dons parviennent aux personnes dans le besoin. Ainsi, depuis 1965, environ 40 millions d’euros ont été collectés et utilisés pour des personnes dans le besoin.

Projets et assistance spéciale

  • Les enfants de l’ombre

    L’aide aux enfants fantômes est destinée aux frères et sœurs d’enfants handicapés et aux enfants de parents handicapés qui sont dans le besoin et vivent dans la zone de travail de l’indice de besoin. Pour eux, il est possible de demander une “carte index” pour les activités éducatives, culturelles et récréatives, qui fournit un soutien financier aux enfants pour des excursions, une visite au cinéma, des cours de musique, un soutien scolaire, une activité récréative ou des activités similaires. Une aide peut également être accordée pour la célébration d’un anniversaire.

  • Le sport pour chaque enfant

    Sur demande, la Fondation prend en charge le coût de l’équipement ainsi que le camp d’entraînement pour la pratique d’un sport si les parents bénéficient de prestations sociales ou si leur revenu est à peine supérieur au taux d’aide sociale et que les subventions de l’État ont déjà été épuisées.

  • L’argent du déjeuner

    Dans certains cas, une aide est disponible pour les enfants issus de familles socialement défavorisées afin de couvrir le coût d’un déjeuner général dans une crèche ou une école.

  • Activités récréatives/de loisirs pour les enfants

    Il est également possible de demander une aide financière pour les activités récréatives et de loisirs des enfants. Cela vaut également pour les activités de loisirs destinées aux personnes handicapées.

  • Projets des organisations sociales

    En outre, la fondation soutient dans des cas individuels des projets exemplaires d’organisations à but non lucratif du travail social dans la zone de desserte.

Stahlpartner Aichach soutient la “Kartei der Not

L’objectif de la Fondation est de soutenir les personnes qui se trouvent dans le besoin sans qu’il y ait faute active de leur part. L’indice de besoin comprend toute difficulté résultant d’un handicap, d’une maladie, d’un accident ou de tout autre malheur dont la personne dans le besoin n’est pas responsable. L’objectif est toujours de pouvoir combler ou désamorcer complètement la situation d’urgence grâce à l’assistance.

Stahlpartner Aichach considère cette aide comme un travail précieux qui permet aux personnes se trouvant dans les situations de vie les plus difficiles de reprendre pied et de trouver un nouveau courage. Nous sommes donc particulièrement fiers de pouvoir soutenir financièrement le “Kartei der Not” par notre don.

Au rapport annuel 2018

Kartei der Not
online

Web
Facebook